[Petits Carnets] Les aventures du Petit Garçon : Chapitre 6 *Un nouveau départ*

Chapitre 6 : Un nouveau départ

garçon

Après le départ des Lux Aeterna, le Petit Garçon se retrouva seul avec La Brigade. Il tenta de motiver toutes ses troupes mais avec l’absence du groupe de résistance, les Brigadiers étaient désespérés et n’avaient plus d’espoir pour continuer. On raconte que certains se suicidèrent même…

Après un certain temps, le Petit Garçon rencontra de nouveaux amis donc une Girafe nommée Vaalkyriel, et une Écureuil gloutonne avec de nombreux paquets de chips au paprika dans ses poches, Epi. Ils devinrent bons amis ; la Girafe et l’Écureuil décidèrent d’accompagner le Petit Garçon dans la suite de ses aventures.

Les deux acolytes emmenèrent le Petit Garçon dans leur endroit préféré : Les Landes d’Etten. Ce territoire était une vaste arène où l’on pouvait combattre des monstres poilus à l’état sauvage, et qui ne pouvaient jamais quitter la zone pour s’enfuir.
Le Petit Garçon commençait à apprécier ce lieu et s’y amusait bien avec ses nouveaux amis.
Au bout d’un moment, la Girafe rencontra un groupe de poilus, dont un Loup sauvage enfumé, Krinnoar, et commença à se comporter d’une drôle de façon. La légende raconte que la Girafe sombra ensuite dans toutes sortes de substances, et finit par quitter la Terre du Milieu en abandonnant le Petit Garçon et l’Ecureuil gloutonne.

L’Écureuil resta donc avec le Petit Garçon et tous deux continuèrent leur chemin. Pendant leurs périples, ils croisèrent une nouvelle ville : Alda Fana. Ils visitèrent la cité avec curiosité et rencontrèrent de nombreuses personnes dont Yoshi, Vadion ou encore Spartaz, fils de Jacky, un ex-fermier devenu maçon et apprenti-sorcier.

D’après des rumeurs, il semblerait que le Spartaz en question avait autrefois une ferme où il aimait herser, labourer et mettre de l’engrais. Mais un jour, le fils de Jacky quitta son pays suite à une terrible défaite contre un boss qui voulait toujours lui piquer sa ferme, et il changea alors de vocation pour devenir maçon. Il serait ensuite parti au Portugal afin que José Fernando lui apprenne le métier, et à son retour en Terre du Milieu, il aurait souhaité devenir magicien.

Spartaz montra d’ailleurs au Petit Garçon un tour de magie qu’il avait confectionné. Il voulait  le convaincre qu’il pouvait faire sortir un cheval blanc d’un mur de maison. Le Petit Garçon expliqua que c’était impossible de faire sortir un cheval d’un mur sans fenêtres ni porte. « Abracadabra » cria Spartaz, fils de Jacky. Et un cheval blanc sorti du mur ! Le Petit Garçon, surpris, raconta le tour à l’Ecureuil qui n’en croyait pas ses noisettes.

Au bout d’un certain temps, le Petit Garçon eut une idée. Il voulait créer une société secrète avec les Alda Fana, Les Brigadiers et l’Écureuil. Tous furent d’accord pour s’unir, et se mirent à la recherche d’un nom pour leur assemblée secrète. Des heures passèrent et le Petit Garçon fit une proposition : Les Compagnons du Petit Garçon ! Ce nom amusa beaucoup tous les aventuriers, mais ils l’acceptèrent. Et c’est ainsi que Les Compagnons du Petit Garçons commencèrent leur aventure.

Au cours des péripéties de l’assemblée secrète, le Petit Garçon et ses amis croisèrent d’autres personnes très sympas et cool dont le grand-père de Donkey Kong, Papounain. La société secrète du Petit garçon grandissait de jour en jour.

Le Petit Garçon retourna chez La Brigade avec une grande fierté mais à son arrivée, la ville était déserte. Le Petit Garçon fut très triste, et décida de partir à son tour.

Il rentra dans un bar qui s’appelait C’est qui qui touche à ma Tacapulte. L’écureuil l’avait suivi et, en le voyant rentrer dans ce bar tout triste, elle essaya de l’encourager et lui offrit même un paquet de chips. C’est l’unique fois de toute sa vie où elle partageait de la nourriture avec quelqu’un.

La barmaid, une dinde caractérielle, s’écria: « Bonjour et bienvenue chez C’est qui qui touche à ma Tacapulte ! ». Le Petit Garçon et l’Ecureuil commandèrent deux Coca-Cola pas light et discutèrent de longues heures.

A la sortie du bar, le Petit Garçon se mit à chercher une nouvelle ville. Il y avait un endroit dont il avait entendu parler, une cité lointaine. On racontait que les gens là-bas ne recueillaient pas n’importe qui, et le Petit garçon allait doit devoir être accepté parmi eux. D’après les rumeurs, Unquale était une très grande ville avec beaucoup de bons combattants qui n’avaient peur de rien. Alors qu’il essayait de trouver le « Grand Chef », il tomba sur l’archange Gabrediel, le second-chef. L’archange lui donna sa chance ; il l’avait déjà observé un moment, connaissait un peu son histoire et disait qu’il n’était pas un si mauvais guerrier. Le Petit Garçon pu donc rentrer dans la ville Unquale et en fut très heureux.

C’était un nouveau départ pour le Petit Garçon.

Mais l’écureuil ne le suivit pas dans sa nouvelle ville, car elle voulait rester solitaire et seule avec ses chips. Mais elle faisait tout de même partie de la société secrète.

Plus tard, alors que le Petit Garçon se promenait, il croisa par hasard une Crevette. Elle s’appelait Chipye. Le Petit Garçon avait faim et failli la manger, mais la Crevette le supplia de ne pas lui faire de mal. Cela dégoûta un peu le Petit Garçon que la nourriture puisse bouger et parler ; il choisit donc de ne pas la manger. La petite Crevette le remercia de l’avoir épargné et lui demanda de l’aide. La malheureuse était poursuivi par de méchantes personnes, dont un Éléphant mal léché nommé Azaghl et Pacman (Makmanananaman), tous des enfants de Goura. Le Petit Garçon ria beaucoup quand il apprit que le vieil homme, Goura, avait des enfants. Mais la Crevette resta sérieuse.

Les enfants de Goura essayaient de gâcher la vie de la Crevette, en racontant à ses proches que c’était une crevette facile, un hall de gare… Tout cela était bien sûr faux. Le Petit Garçon s’arrêta de rire, car ceci n’était plus rigolo du tout. Il chercha à la défendre, car connaissant Goura, le vieil homme mythomane était aussi capable de tout cela. Et comme dit le proverbe : Tel père, tel fils.

La Crevette, heureuse mais toujours un peu apeurée, resta avec le Petit Garçon.

Après un certain temps, l’Éléphant mal léché, Pacman et Physallis croisèrent la Crevette avec le Petit Garçon. Il était bien étonné de revoir l’ex du renard, Lem, après tant d’années.

Physallis raconta à la Crevette de vilaines choses sur le Petit Garçon. Elle disait que c’était un gros porc, et ne comprenait pas comment ses amies arrivaient à le supporter ! Le Petit Garçon éclata de rire.

L’Éléphant mal léché et Pacman restaient avec Physallis pour l’encourager.

A quelques pas, un Bad-Boy habillé en noir nommé Blackid se promenait tranquillement dans les bois, ramassant des bûches pour faire griller des saucisses avec Blanche-Neige et Raiponce. Il remarqua que le Petit Garçon avait des problèmes, et comme ce dernier était nouveau chez Unquale, Blackid décida d’intervenir pour calmer la situation. Il comprit que Physallis était liée à cette histoire, et raconta ce qu’il savait à son propos au Petit Garçon, à la Crevette, à l’Eléphant mal léché et à Pacman. Mais malgré le témoignage de Blackid, Pacman et l’Eléphant mal léché ne changèrent pas leur point de vue sur Physallis, car ils l’appréciaient beaucoup. La Crevette remercia le Petit Garçon et Blackid de l’avoir défendu.

Le Petit Garçon retourna en ville mais sans la Crevette, car malheureusement elle ne pouvait pas rester trop longtemps loin d’un point d’eau. Blackid regagna aussi la cité, mais s’arrêta en route à une auberge, car il avait rendez-vous avec Anastasia, Cendrillon et Pocahontas.

Des jours passèrent, et c’est alors que Yoshi, Vadion et Spartaz apprirent ce qu’il s’était passé. Ils décidèrent de quitter la société secrète du Petit Garçon, avec l’Eléphant mal léché, fâchés que ce dernier soit toujours ami avec la Crevette.

Mais le Petit Garçon, de son côté, était très heureux d’avoir trouvé une grande ville où il n’avait plus à s’inquiéter, sans responsabilité aucune et sans tracas. Il resta dans les rangs, et oublia toutes les mauvaises choses qui étaient arrivées. Quoi qu’il en soit, il pouvait toujours compter sur ses amis, comme Epi l’Ecureuil glouton et tous ceux qu’il avait rencontré au fil de ses aventures.

 

© 11/11/2015 – Azaleth                                                                                                                                                                             Tous droits réservés.

Publicités

7 commentaires

  1. Omg, « l’archange gabrediel » quoi… J’espère que le fameux « Ekis Suricate au-bout-du-rouleau » ne lis pas ça, vous allez lui faire faire un infarctus !

    Giresse , j’aime ce qui se passe. Mais on est d’accord c’est notre secret, ça reste entre nous. Non mais c’est parce que sorti de son contexte un doigt dans les fesse,…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s